***Point de vue de l'APARECO***

Rwanda/France: Bras de fer ou règlement de compte?
Que cache le VETO de l'UE aux accords du dialogue de Kodjo?

Rwanda/France: Bras de fer ou règlement de compte?

Le lundi 10 Octobre 2016, dans un discours devant le Parlement rwandais à l'occasion de la rentrée judiciaire pour l'année 2016/2017, Le Président Paul Kagame s'est exprimé en ces termes : "Si tout recommencer doit s'assimiler à une épreuve de force, eh bien, nous aurons une épreuve de force. »

Par cette mise en garde lourde de menaces, le président rwandais a implicitement menacé la France, d'une nouvelle rupture des relations diplomatiques à la suite de la décision par des juges français de relancer leur enquête sur l'attentat contre l'ex-président Juvénal Habyarimana, attentat qui a déclenché le génocide rwandais de 1994.
Les juges français, en effet, ont décidé de relancer leur enquête pour entendre l'ex-général Faustin Kayumba Nyamwasa, qui accuse l'actuel président Paul Kagame d'être l'instigateur de l'attentat contre M. Habyarimana. L'attentat contre l'avion de Habyarimana, le 6 avril 1994, est considéré comme l'élément déclencheur du génocide des Tutsis au Rwanda, qui a fait au moins 800 000 morts. Au Rwanda, une commission d'enquête a imputé l'attentat à des extrémistes hutus voulant se débarrasser d'un président jugé trop modéré.

Pour la petite histoire, le juge français Jean-Louis Bruguière avait mené pendant 10 ans, de 1998 à 2008, une enquête sur cet attentat dont les conclusions lui avaient conduit à incriminer le FPR et à lancer des mandats d'arrêts internationaux contre 9 hauts responsables proches de Kagame. L'enquête avait abouti à la rupture des relations diplomatiques entre le Rwanda et la France de 2006 à 2009.

L'enquête du juge Bruguière qui défendait la version officielle de l'attentat par le FPR a connu plusieurs contestations, aux motifs d'une part, que ce juge n'avait jamais mis pied au Rwanda et n'avait compté que sur des témoignages, et d'autre part, que non seulement plusieurs témoins s'étaient rétractés, mais la justice belge qui, de son coté, a mené une enquête sur l'assassinat des 10 para-belges, est parvenu à un tout autre résultat contraire à celui du juge Bruguière. En conséquence, l'enquête du juge Bruguière qui a pris sa retraite en 2008, a donc été rejeté. Dès lors, l'information judiciaire a été relancée de manière inattendue. Les accusés rwandais peuvent organiser leur défense. Leurs avocats pointent les incohérences et invraisemblances du dossier, qui vole en éclats.

Et en septembre 2010, accompagnés par cinq experts de diverses disciplines, les juges Nathalie Poux et Marc Trévidic se rendent au Rwanda. Une première depuis l'ouverture de l'information judiciaire.

L'expertise balistique résultant de cette visite conclut en effet que le périmètre de tir des deux missiles sol-air qui ont abattu l'avion présidentiel était situé dans l'enceinte même (ou à proximité immédiate) du camp militaire de Kanombe, alors strictement contrôlé par l'armée gouvernementale rwandaise. Un scénario rendant plus improbable que jamais la thèse d'une infiltration – en pleine journée – par un commando du FPR. Mais, surtout, une conclusion contraire à la version défendue par Bruguière, qui postulait que les deux missiles avaient été tirés depuis Masaka, une colline distante de près de 3 km de Kanombe.

Pour Kigali, l'enquête était dès lors close et il fallait tourner la page. Mais la décision sus-évoquée prise par les juges français de relancer leur enquête en cherchant à recueillir le témoignage du Général Kayumba Nyamwasa justifierait la menace proférée par Paul Kagame contre la France. Le Général Kayumba Nyamwasa fut l'ancien Chef d'Etat-major de l'armée rwandaise, FPR, de 1994 à 2002. Il est pour le moment réfugié en Afrique du Sud et a fait l'objet d'au moins deux tentatives d'assassinat.

Quelles conséquences pourrait avoir ce bras de fer sur la RDC?

Il sied d'abord de noter que le Rwanda avec Kagame constitue le bras long de l'action de l'ancien président américain Bill Clinton, appuyée ensuite par l'ancien premier ministre britannique Tony Blair et des sociétés multinationales canado-américano-britanniques dans la déstabilisation et le pillage économique de la RDC.
L'arrogance de Kagame qui nargue ainsi la France, découle certes de son assurance à tous ces appuis ; et il n'est pas impossible de penser que Kagame en sait trop sur l'implication et la compromission de ces grandes puissances, y compris la France, sur la tragédie qu'a connue le Rwanda et que continue à connaitre toute la région des Grands lacs africains et particulièrement la RDC.

Ainsi, aussi longtemps que Kagame sera au pouvoir au Rwanda, comme leur constitution révisée le lui permet, la RDC ne sera jamais en paix de manière socio-économico-politique.

En sus, comme les pronostics des présidentielles américaines donnent gagnante Hillary Clinton, qui d'une part, est l'agent de Wall Street et du Complexe américain de l'Industrie de la défense, et d'autre part, ayant déjà promis lors de sa campagne présidentielle qu'une fois élue, elle nommerait son mari Bill Clinton pour gérer l'Economie, l'on peut présager que Kagame n'aura pas à se soucier de son boulot et le pillage de la RDC à travers lui sera bien assuré et ira de plus bel.

Mais l'Apareco voudrait en matière géopolitique relever que Kagame n'arrive même pas à la cheville des services rendus par Mobutu qui avait tout donné et servi de grand rempart en faveur de l'Occident pendant la guerre froide contre l'hégémonie de l'URSS. Ces Occidentaux sans ménagement ont chassé Mobutu du pouvoir pour ensuite détruire son pays la RDC.

Aussi Kagame et son pays le Rwanda, qui, à plus forte raison, n'ont absolument rien à donner et offrir comme matières stratégiques à ces Occidentaux, pourront-ils un jour connaitre un sort plus désastreux lorsque la roue de l'histoire congolaise aura tourné contre eux et surtout lorsqu'ils ne pourront plus desservir les intérêts de ces occidentaux. Qui vivra verra !

Que cache le veto de l'UE aux accords du dialogue de Kodjo ?

Bien que tout ce qui touche au processus électoral en RDC n'intéresse et ne préoccupe fondamentalement pas l'Apareco, car l'on ne libère pas par des élections un pays sous occupation, l'Apareco néanmoins suit attentivement sans y prendre part active, ce paradigme politique du pays pour connaitre et mieux orienter ses stratégies et tactiques de son combat de libération de ce pays en suivant les agissements des acteurs et des cibles en présence.
Le Communiqué du Conseil de l'Union Européenne sur la RDC formulé et exprimé toujours en langue de bois diplomatique en 8 paragraphes peut succinctement se résumer à l'essentiel ci-apres:

  • L'UE condamne les actes de violence du 19 et 20/9/2016 qui ont aggravé la crise due à la non convocation constitutionnelle des élections et elle reste par ailleurs préoccupée par la situation de Beni. Elle invite toutes les forces politiques au rejet de l'usage de la violence, tout en préconisant la mise sur pied d'une enquête indépendante.
  • L'UE invite d'une part, le Gouvernement à prendre des mesures de décrispation et du respect aux droits de l'homme, et d'autre part, la Monusco à user de son mandat de protection des civils et le BCNUDH d'effectuer son travail sans entrave.
  • Elle préconise la résolution de la crise par un engagement public au respect de la constitution et de la résolution 2277 du Conseil de Sécurité en 2017. Pour ce faire le dialogue facilité par l'UA devrait s'ouvrir à tous inclusivement pour un large consensus populaire. Elle demande donc l'ouverture d'un dialogue politique de haut niveau conforme à l'article 8 de l'Accord de Cotonou.
  • Enfin, usant du bâton et de la carotte, l'UE profère d'abord quelques menaces de sanctions, tantôt de reconsidérer ses relations avec la RDC, tantôt de rester mobilisée en coordination avec des pays membres dans la délivrance des visas aux officiels congolais. Ensuite, elle promet toute sa collaboration et son soutien, y compris financier, au processus électoral si toutes les conditions sont réunies ; tout en saluant les réunions prévues sur la RDC à Luanda.

L'Apareco observe tout d'abord que l'UE, parlant du respect par toutes les forces politiques de la constitution et de la résolution 2277 du Conseil de Sécurité en 2017, elle cautionne déjà le "glissement" tant convoité par le Président Kabila. Cette incohérence connote de l'hypocrisie manifeste de l'UE.

Ensuite, il est étonnant de voir l'UE, regroupant 28 Etats membres, user d'un langage caressant dans le sens du poil et trop timoré à l'égard d'un seul pays, la RDC, quand il s'agit de prononcer ses sanctions. L'on voit là une UE apparemment mise dans une position d'attentisme pour se ranger derrière des plus forts qui se lanceraient en premiers, en l'occurrence les USA et UK, dans l'attaque contre les autorités du régime en RDC, pour la voir leur emboiter le pas !

Ceci en effet dénote et prouve, toutefois, de la reconnaissance tacite par l'UE de la responsabilité des USA-UK-CANADA, sur la déstabilisation de la RDC et de toute la Région des Grands Lacs Africains, et de leur primauté à se prononcer les premiers en vue de dicter aux autres pays la conduite à tenir vis à vis de la RDC et de la Région.

Paris, Dimanche 23/10/2016

Alphonse EBAMA

Vice-président national en charge des affaires extérieures

L'OEIL DU PATRIOTE

Kiosque

  • 1
  • 2
Prev Next

Opposition congolaise conglomérat d'aven…

APARECO  - avatar APARECO 03-08-2016

Opposition congolaise conglomérat d'aventuriers & agents de l'occupation en RDC

Opposition congolaise :"conglomérat d'aventuriers" & agents de l'occupation en RDC   VIDEO         1.    Révélations de Frank Diongo : "Katumbi finance Kamerhe , il lui a acheté une maison en Grèce - Kamerhe est...

Dans une interview accordée en 2007, Moi…

APARECO  - avatar APARECO 03-08-2016

Dans une interview accordée en 2007, Moise Katumbi avoue lui-même ses origines zambiennes !

    Source ; http://maravi.blogspot.fr/2007/03/katumbi-is-my-nephew-like-it-or-not.html     (Mwata Kazembe chef coutumier en Zambie confirme que Moise Katumbi est son neveu ... ) Wednesday, March 07, 2007 Katumbi is my nephew, like it or not - Kazembe   Katumbi is...

FLASH- URGENT/ Importante mise au point …

APARECO - avatar APARECO 16-04-2016

FLASH- URGENT/ Importante mise au point de Mr Honoré NGBANDA Ce Dimanche 17 Avril 2016 à 20H30

FLASH - URGENT A suivre absolument !!! Importante mise au point de Mr Honoré NGBANDA Ce Dimanche 17 Avril 2016 à 20H30 (heure de  Paris)  à suivre sur les radios patriotiques (Bendele, Bosembo, Congohorizons) et sur www.apareco-rdc.com   Révélations sur...

Lieu de la conférence-débat de la jeunes…

APARECO  - avatar APARECO 08-04-2016

Lieu de la conférence-débat de la jeunesse congolaise à Bruxelles Samedi 9 avril 2016

        CONFERENCE - DEBAT    A BRUXELLES    SAMEDI 09 Avril 2016   ADRESSE:  Salle Silversquare Louise  523 Avenue Louise 1000 Bruxelles  *****  Places limitées inscriptions recommandées ****   INSCRIPTIONS - INFOS – CONTACTS :  00 324 93 283 437 ou 00 324 66 161...

L'APARECO à nouveau dans la presse belge…

APARECO  - avatar APARECO 19-02-2016

L'APARECO à nouveau dans la presse belge : Retombées de la conférence de l'APARECO au Brussels Press Club Articles du Journal l'AVENIR & de l'Agence Belga Presse

        RDC: l'Apareco ne participera pas à la présidentielle et appelle à la révolution populaire   Dépêche Belga publiée le 17 février 2016   L'Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo (Apareco) ne participera...

FLASH/ Grande Interview de fin d’année a…

APARECO  - avatar APARECO 18-12-2015

FLASH/ Grande Interview de fin d’année avec Mr Honoré NGBANDA Président national de l’APARECO : Ce Samedi 19 Déc. 2015

  FLASH   Grande Interview de fin d’année  avec Mr Honoré NGBANDA Président national de l’APARECO   :    Ce Samedi 19 Décembre 2015   sur les Radios patriotiques   & sur    www.apareco-rdc.com à partir de 21H00 de KINSHASA & PARIS     (20H00 de Londres )  A...

A la veille de la Conférence de Paris su…

 - avatar 11-11-2015

A la veille de la Conférence de Paris sur  le climat, Honoré Ngbanda interpelle  François Hollande sur la situation  préoccupante de la RDC!

***Téléchargez la lettre ici en format pdf*** A la veille de la Conférence de Paris sur le climat, Honoré Ngbanda interpelle François Hollande sur la situation préoccupante de la RDC! Le Bassin...

COMMUNIQUE- L’APARECO DENONCE LA DESIGNA…

APARECO  - avatar APARECO 06-11-2015

COMMUNIQUE- L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME  FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP

  COMMUNIQUE  L’APARECO DENONCE LA DESIGNATION DE Mr. SAID DJINNIT COMME FACILITATEUR DU DIALOGUE ENTRE L’UDPS ET LA MP   L’Alliance des Patriotes pour la Refondation du Congo, APARECO en sigle, a appris sans surprise,...

La résistance en marche

Votre Contribution PAYPAL (Cliquez sur "DONATE")

Notre pays a besoin de votre support pour être liberé. Le pays est sous occupation! Cette libération ne se fera que par les filles et fils de la RDC. Rejoignez la résistance congolaise et contribuez aujourd'hui!



Document très important à télécharger


Apareco Newsletter

Visitez le site en langue de votre choix

English Portuguese Russian Spanish

Registre de condoléances à Botsua Bokulu, Trésorier Général Adjoint de l’Apareco

Aller au haut